site en construction

Page d'accueil

Actualités : colloques, congrès, publications

Network of Water Anthropology for Local Development
Réseau d’anthropologie de l’eau pour le développement local

Faculté des Lettres, Langues, Art et Sciences Humaines (FLASH)
Université de Bamako, République du Mali

 

Pourquoi le NETWA ?

Selon les recommandations du Programme Hydrologique International (PHI) - UNESCO, ce site de la Faculté des Langues, Arts et Sciences Humaines (FLASH), Université de Bamako, propose aux chercheurs et aux professionnels de l’eau de :
- mieux connaître les pratiques traditionnelles liées à l’eau en Afrique de l’Ouest et, en particulier, au Mali ;
- faciliter l’adaptation de ces pratiques aux connaissances scientifiques modernes de manière appropriée, y compris
les données écologiques les plus récentes, en les intégrant aux processus de décision grâce à la participation
des populations locales et donc sans perturber leur tissu social, ni leurs valeurs culturelles et spirituelles.

Le NETWA se caractérise par son approche systémique visant à rendre compte des interactions, rétroactions et régulations entre les différents systèmes culturels et naturels, et de la complexité de la réalité vivante dans sa globalité.

L’anthropologie de l’eau facilite la participation communautaire qu’il est essentiel de respecter en vue d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour un Développement durable et soutenable (OMD).

Concevoir d'authentiques projets de développement en Afrique de l'Ouest exige de ne jamais perdre de vue qu'au Mali, par exemple, 48% de sa population est âgée de moins de 14 ans et que 50,5% appartient au genre féminin.

Le NETWA a été proposé en avril 2002 par le Dr Claudine Brelet au Programme Hydrologique International (PHI) de l’UNESCO en vue de répondre aux besoins de son nouveau paradigme, notamment son Thème 4 ("Eau et société", en particulier : "Eau, civilisation et éthique") et son Thème 5 ("Education relative à l’eau et renforcement des capacités", en particulier : "Développement institutionnel et établissement de réseaux pour l’éducation et la formation relatives à l’eau"), du Sixième programme du PHI (IHP-VI). Elle a présenté ce projet au cours de sa Session 2 intitulée "Traduire la dimension culturelle de l’eau en actions" (Translating the Cultural Dimension of Water into Action), puis lors de la session "Eau et diversité culturelle" du Troisième Forum mondial de l’eau (Kyoto, 2003) et lors du Quatrième Forum mondial de l’eau (Mexico, 2005) ayant pour thème : "Des actions locales pour un défi mondial".

Le NETWA vise à promouvoir le nouveau paradigme du PHI-UNESCO, ainsi que les recommandations et les efforts de l’UNESCO concernant l’éducation, les droits humains, l’éthique, et la promotion de la communication électronique dans ces secteurs.

Le NETWA invite, d’une part, les anthropologues à s’impliquer dans la recherche, la conception et la mise en œuvre de projets destinés à améliorer l’accès à l’eau et à protéger cette précieuse ressource naturelle et, d’autre part, les professionnels de l’eau (hydrologues, géologues, ingénieurs, etc.) à bénéficier ainsi de l’approche interdisciplinaire et intersectorielle nécessaire pour répondre aux contraintes culturelles, économiques et sociales, de façon à mieux satisfaire les besoins des populations locales dont la participation est essentielle pour assurer leur développement durable.

Basé en Afrique de l’Ouest au Mali, le NETWA-Bamako constitue la première étape d’un réseau de chercheurs et d’institutions travaillant sur l’eau et la culture qui, selon la définition de l’UNESCO doit être comprise comme "une manière de vivre". Ce Réseau d’anthropologie de l’eau ou NETWA (Network of Water Anthropology) a été accepté en juin 2002 par le Programme hydrologique international / UNESCO pour qu’il s’étende à toute l’Afrique, puis aux autres régions du monde.





Hébergement aimablement offert par nFrance

Design : Marie Carton
Concept : Claudine Brelet
Webmaster : FLASH